Le WE du 20 et 21 octobre 2018 s’est déroulé à Lyon le congrès de la FEPS : « Sophrologie en Lumière » organisé par l’Institut de Sophrologie Rhône Alpes

2 jours de conférences sur toutes les possibilités, toutes les actualités de la sophrologie.

dominique lavoine-talmard

Tous les avantages sur les neurosciences et le Dr. Andrzej Bialowas. La relation avec le temps de Norbert Cassini. Le neurologue Dr. Manceau et la place de la sophrologie dans la prise en charge des patients souffrant de maladies neuro-dégénératives.

 

Alain Le Caro, ancien colonel du GIGN sous François Mitterand nous a démontré toute la place de la sophrologie dans les situations d’urgences et victimologie. En Effet cette méthode offre tout le recul possible lors d’accidents, d’attentats. Elle permet de se recentrer et de se concentrer pour focaliser sur quoi faire et comment le faire en cas d’urgences plus ou moins extrêmes. Par contre seul l’entraînement permet ce recul « automatique »

Plusieurs intervenants sont venus témoigner sur toute la place de la sophrologie en entreprise. Son rôle et son impact dans les missions, de prévention santé et de Qualité de Vie au Travail, des entreprises.

La 1ère journée a été clôturée par une conférence de Idriss Aberkane sur les étapes incontournables des plus grands changements, des importantes révolutions humaines, des idées qui ont eu un incroyable succès. Les 3 étapes sont que chaque idée commence par être ridicule puis dangereuse et enfin évidente. Le rapport avec la sophrologie est que tout projet réussi grâce à la passion avec lequel on mène ce projet. La sophrologie permet d’être dans le moment présent, de préparer le projet sans stress et anxiété.

 

À la fin de la 2ème journée Florence Servan-Schreiber nous a partagé son expérience sur un sujet qui me tient particulièrement à coeur : Savoir être soi, s’accepter comme on est pour faire tous les projets que l’on souhaite

 

2 jours où toutes les écoles de la FEPS étaient représentées de Rennes en passant par Paris, Lyon et jusqu’à la Réunion. Des tables rondes sur des sujets comme la prise en charge de la douleur, l’éducation, la QVT, les addictions, les troubles alimentaires, les problèmes de sommeil, le burn et le bore out, les phobies…

La sophrologie reste une méthode qui peut se pratiquer partout car nul besoin de tenue particulière, ni d’endroit isoler, seul une chaise est obligatoire. Le reste des outils est directement à notre disposition car nous utilisons notre respiration, notre corps et notre imagination.

Petit regret : que le congrès (en en tout cas une partie) ne soit pas diffusé au grand public

Merci aux directrices de ISRA, Marie Claire Martelletti, Olivia Roux, leur assistante Sophie, ma mentor Pascale Ballorin et la présentatrice du Congrès Sabine pour cette réussite et ce partage d’enthousiasme, de passion, de valeurs…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :